Est-ce raisonnable ?

Assurément, ce n’était pas raisonnable. Financièrement d’abord et temporellement ensuite. J’avais du retard dans mes projets pro et perso. Assurément, ce n’était pas le moment de faire ça.

Et puis, ce n’était pas responsable car cela supposait de laisser mes enfants seuls pour la première fois. J’avais donc renoncer. De ce renoncement que je commence a bien connaitre en moi. C’est non… et je continue à y penser. Parce que…

J’AI TROP ENVIE DE FAIRE ÇA !!!

La peur qui était mienne de laisser les enfants seuls a vite été identifiée comme une peur du mental. Je sentais à l’intérieur de moi de la confiance et de la sérénité. Et si cela n’avait pas été là, j’aurai de suite renoncé ou trouvé une solution de garde, une alternative. Et malgré que je sentais ça, je m’entendais nommer cette peur à haute voix. Elle tentait d’attirer mon attention. Entre la peur, les finances et la raison, j’étais comme prise au piège de moi-même. L’élan de faire ça était plus fort que tout, comme plus grand que moi.

Je lâche de plus en plus ce qui est raisonnable, responsable sur le papier (parce que je ne suis pas devenue irresponsable non plus hein ! ), “bien pensant“ dans le style “tu pourras faire ça quand tu auras fait ça“. Je fais confiance à mon intuition qui guide mes pas par des chemins auquel je ne pense pas forcément, voir pas du tout.

Et faire ça a été assurément la meilleure décision de l’année – enfin une des meilleure décision de l’année !

Nadège

P.S. : « faire ça », ce serait plus juste en disant : “Être là et vivre ça“.
P.P.S. : Et pis quand nous commençons à comprendre que ce qui nous paraissait impossible est possible, c’est encore pire de renoncer au élan qui se présente à nous, en nous.
P.P.S. : Oh ! pas facile la vie quand nous réalisons ce dont nous avons envie !! Raisonnable ou pas hi hi hi

Texte & photo © Nadège Depresle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *