Chronique Intérieur – Précisions importantes

Voilà, mon nouveau site !

Je sais que tout ça va évoluer au fil du temps et grandir en son temps.

Le fil rouge de ce site, c’est moi ! C’est pourquoi j’ai décidé de lui donné mon nom :
Nadège DEPRESLE. Cela me demande force et courage que d’affirmer ça devant vous. Oui, créer un site avec son nom, n’était pas pour moi une évidence. C’était ce que je voulais à tout prix éviter. Et si j’avais créer cet espace il y a six mois, sans nul doute, ce site se serait appelé Chronique Intérieur. Mais ceci est une autre histoire…

Avant de me lancer et de vous partager mes écrits, j’ai envie et besoin de vous partager trois “précisions importantes“ sur ce site et sur Chronique Intérieur.

 

1- Mon intention

J’ai créé ce site pour partager mes écrits. C’est un espace libre de création, inspiré de ma vie, de mes observations et enseignements de vie et de mes joyeux délires.

Je ne prétends détenir aucune vérité, si ce n’est la mienne. Et cette vérité pourra évoluer, s’ajuster, se modifier, changer au fil du temps. Car rien n’est figé dans ma vie. S’autoriser à changer d’avis a d’ailleurs été l’un de mes plus beau cadeau à moi-même. 

Je crois sincèrement que mes écrits peuvent par résonance avec vous, vous aider à avancer sur votre chemin. Un peu telle une exploratrice, je pars devant, je débroussaille et vous pouvez ainsi vous frayer un chemin plus facilement. Oh ! Je ne suis pas la seule à faire ça sur cette terre. Et pourtant, je pense que ce que j’ai à dire à sa place dans ce monde. 

Je crois réellement que si je peux le faire, vous pouvez le faire. Je suis une personne quelconque, dans le sens noble du terme. Ni plus, ni moins qu’un.e autre. Personnellement, j’adore lire le parcours des autres, connaitre leur histoire parce qu’à chaque fois, j’en apprends un peu plus sur moi. (Lire Chronique Intérieur – mode d’emploi pour en comprendre davantage). J’espère donc qu’à travers la lecture de Chronique Intérieur, vous puissiez avoir des prises de conscience, des prises de recul et des inspirations pour avancer plus facilement sur votre chemin. Et aussi, j’ai très envie de vous donner le sourire, voir vous faire rire !

2 – Mes deux principales peurs

J’ai peur de blesser et j’ai peur que les autres fassent des amalgames. Le pire, je le sais, c’est que mes peurs ne sont pas sous mon contrôle et vous allez le comprendre dans un instant pourquoi.

Peur de blesser :

Je raconte des moments de vie sous mon angle de vue, basé sur mon propre ressenti de la situation, avec mes propres filtres et ma mémoire sélective comme tout être humain. Et par conséquent, une personne pourrait se dire : “ce n’est absolument pas comme ça que ça c’est passé, rien à voir avec la réalité.“  La réalité est quelque chose de subjectif, dans une certaine mesure. J’ai peur de blesser par mes mots et créer des maux. Mais je tiens à le préciser ici, si toutefois ce n’est pas une évidence, ce n’est nullement mon intention. 

Peur des amalgames :

Je choisis ce que je partage en pleine conscience. Ce sont des morceaux de vie – et non ma vie ! Merci de ne pas faire l’amalgame et de penser qu’en me lisant, vous connaissez toute ma vie, que vous me connaissez.

J’imagine dans ma tête toutes les répliques, remarques que je pourrais recevoir. J’appréhende les jugements et les attaques personnelles.

Et en même temps, une partie de moi connait déjà toute la bienveillance dans les commentaires et dans les échanges qu’il y aura ici. Je préfère cette partie 😉

3 – Mes souhaits

J’espère que cet espace sera un espace de co•création : le mien & le votre. Je fais le voeux de vous lire dans l’espace commentaire et d’échanger avec vous.

Je souhaite que vous partagiez autour de vous ce site comme une ressource, si tel est le cas pour vous. 

Oui, cela ressemble aux souhaits qu’on fait lorsqu’on a auprès de soi une lampe à voeux. 

Et puisque j’ai trois voeux – c’est bien connu – le dernier sera donc : je rêve d’un soutien inconditionnel, le moment venu, pour ce que la suite, qui n’est pas encore écrite, me promet déjà. C’est grâce à vous que je pourrais porter ma voix. Et pour ça, merci  !

Alors avec ma joyeuse intention, mes peurs remisées au placard et mes souhaits à profusion, je nous souhaite une aventure hors du commun pour avancer ensemble sur notre propre chemin. 

Au plaisir de vous lire dans les commentaires et à bientôt,

Nadège 

Texte & photo © Nadège Depresle

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *