Chronique intérieur à infuser

Lire et laisser infuser.

Voilà mon slogan ! Mais qu’est-ce que j’entends par là exactement ? Est-ce que vous devez juste vous prendre pour un sachet de thé dans une tasse bien chaude ?

Si vous avez déjà fait un peu de travail sur vous, j’imagine que vous savez que ce n’est pas en restant assis sur votre canapé que les choses vont bouger – quoique parfois… Si je devais retranscrire ici un mode d’emploi, ce serait surtout dans l’intention de vous aider à extraire le meilleur de vous-même. Parce qu’en réalité, il n’y aucun mode d’emploi pour me lire. Toutefois, je constate que si vous suivez ces quelques conseils, vous allez pouvoir en profiter au max.

Et ce « mode d’emploi » qui n’est en rien exhaustif, vous pourrez aussi l’appliquer quand vous lirez d’autres textes, d’autres blogs ou posts, quand vous écouterez une vidéo ou un podcast. Ou bien encore, quand vous écouterez un ou une ami(e) en buvant le thé. Ou mieux encore, quand vous vous écouterez parler. D’ailleurs on assise ça souvent à tord, à prendre la grosse tête. Mais ceci est une histoire…

Comprenez ce mode d’emploi – qui n’existe pas – est indispensable pour la suite de votre vie ! Ha ha ha !

Ces trois étapes peuvent être très rapides, et s’opérer quasi instantanément durant la lecture d’une Chronique Intérieur. Il suffit de décider de porter son attention à l’intérieur de soi et d’avoir envie d’avancer sur son chemin, dans sa vie. 

Conseil 1 : Lire et observer

Lire au calme, en s’assurant de ne pas être interrompu, pour être à l’écoute de ce qui se passe à l’intérieur de vous. Et tout au long de la lecture, s’observer. Vous pouvez vous aider des deux questions suivantes :

➝ Qu’est-ce qui se passe en moi ? Dans mon corps ?
➝ Qu’est-ce que j’entends comme message ? Dans ma tête ?

Conseil 2 : Distinguer et analyser

Pour rester dans un monde un peu binaire, il y a deux types de réactions quand vous lirez Chronique Intérieur :

  1. Réaction négative : colère, agacement, irritation, indignation, tristesse, rage, frottement à l’intérieur de soi, etc.
  2. Réaction positive : joie, inspiration, sourire, reconnaissance, rire, énergie haute à l’intérieur de soi, etc.
 
Dans tous les cas, c’est une précieuse information pour vous. Et ces deux types de réactions peuvent se succéder au fil de la lecture de la même chronique. Plus vous suivrez le conseil n°1, plus vous affinerez écoute  intérieur dans le souhait d’atteindre une meilleure connaissance de soi !
 
Si vous avez ces réactions, c’est quelque chose qui est sûrement présent chez vous et qui réagit. Et dans les hypothèses possibles, et là encore, cette liste est non exhaustive :
– C’est quelque chose qui n’est pas assez présent dans votre vie et vous aimeriez que ce soit le cas, et que ça change. Souvent, ce que j’observe c’est que je suis agacée de voir quelqu’un s’autoriser à faire ce que moi, je n’ose pas  encore faire… pour l’instant.
– C’est quelque chose qui est en vous et qui n’est pas encore reconnu à sa juste valeur. Souvent, lorsque je suis inspirée par quelqu’un ou quelque chose, c’est que c’est déjà à l’intérieur de moi, comme un joyau pas encore révélé au grand jour.
– C’est quelque chose que vous n’aimez vraiment pas/plus et vous avez envie que ça sorte de votre vie. Souvent, je constate que je manque de douceur vis-à-vis de moi-même. Et qu’à force de regarder le chemin à parcourir, j’omets de regarder le chemin parcouru. Et de fait, j’oublie de me féliciter. Ce qui est le premier pas avant d’aller de l’avant.
 

Conseil 3 : Conclure et avancer

Prendre le temps de se poser pour en tirer les conclusions, la petite information qui fera toute la différence pour continuer à avancer différemment sur votre chemin, vers une meilleure connaissance de vous-même.

 
Et puis vous laissez infuser… parfois aussi nous ne comprenons pas tout de suite le message qui est là pour nous. Et si vous vous sentez « empatouiller » – oui, j’invente des mots – avec tout ça, saisissez-vous de l’espace commentaire et on en parle ensemble.

BONUS 

– Pour faire plus ample connaissance et vous livrer quelques pépites –

✔︎ Votre ressenti personne ne peut le remettre en question.

Chaque Chronique est unique et inspirée de ma vie, de mon regard sur la vie et de ce qui se passe à l’intérieur de moi. Mon ressenti est lui aussi unique. Personne ne peut venir le contester.

✔︎ Ne pas se fier aux apparences.

Parfois, j’utilise le présent narratif. Cela implique que mon texte qui semble être écrit aujourd’hui, ne l’est pas forcément. Et d’autre fois, j’écris un texte qui porte sur mon passé. Je l’avais dit, pas de règle ici. 😉

✔︎ Ensemble, on va plus loin.

Je prends le risque ici de me répéter : n’hésitez pas à investir l’espace commentaire pour poser vos questions, vos impressions, vos remarques. Bien évidemment, la bienveillance est demandée. Je connais le pouvoir de l’échange qui permet de mettre à jour des pépites personnelles. Et qui accumulées, font de vous un joyau ! 

✔︎ Tout est déjà là. 

Je suis impressionnée de relire des textes que j’avais posté sur mon profil perso Facebook, il y a quelques années. Comme ça pour le fun ! Et à quel point, ils sont puissants et m’aide moi-même (et oui !) à avancer sur mon chemin. Et si je décidais d’aller plus loin, je vous dirai qu’un enfant de 7 ans sait déjà ce qu’il veut faire dans la vie. Et c’est le monde autour de lui qui le coupe de ce qu’il souhaite profondément. Mais ceci est une autre histoire…

✔︎  Nous sommes tous reliés. 

Quand je lis un texte, quand j’écoute un podcast, je suis émerveillée de la résonance qu’il peut y avoir entre moi et ce qui est partagé. Nous ne sommes pas si différent les uns des autres. Et ce lien invisible est un allié précieux sur notre chemin d’évolution et de réalisation. 

✔︎ Être soi, tout simplement. 

Ouais, simple, simple !!?!! Et bien, si c’est simple d’Être soi. Par contre, ce n’est pas toujours facile… à vivre, à assumer, à affirmer, à porter et à oser. Ça vient bousculer la personne qu’on pensait être, nos croyances, nos identités, nos étiquettes, nos loyautés familiales et j’en oublie forcément. 

✔︎ Se laisser guider par le coeur. 

J’ai plusieurs projets en tête que vous aurez loisir de découvrir en son temps. Et si je laisse un seul instant mon mental m’expliquer que c’est n’importe quoi, qu’on ne fait pas comme ça, et j’en passe. Alors je renonce à faire ce qui m’anime profondément. Je viens nier mon coeur, mon intuition et mes ressentis. Et pourtant, c’est de là que doit partir notre guidance intérieure pour avancer sur notre chemin. 

✔︎ Avoir foi.

Sur le papier, un projet tel que le mien où le but est avant tout d’écrire – gratuitement, c’est un peu un pari fou. Y’a pas de business plan dans mon histoire ! Enfin, pas dans le sens classique du terme. Ça part d’un élan du coeur. Et il faut avoir une foi solide en soi et dans la Vie pour se lancer dans cette aventure. 

✔︎ Oser et croire en soi. 

Créer ce site, c’est me « foutre à poil » devant le monde. Dans l’instant où j’écris ces mots, c’est plus inconfortable que joyeux. Et en même temps, j’écris pour être lu, et pas pour que ça reste planqué dans un tiroir. Je dis souvent aux personnes que j’accompagne que je crois en eux pour eux. Parfois, dans la vie, on n’arrive plus à croire en soi et à oser aller vers ce qui nous fait rêver. Et pourtant, c ‘est de là qu’on trouvera la joie, l’énergie et l’amour. 

Je vous souhaite joie, énergie et amour ♡

Nadège

Texte & photo © Nadège Depresle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *